Approvisionnement énergétique en Suisse, quel avenir?

Actuellement la Suisse dispose de 5 centrales nucléaires et de multiples installations hydroélectriques ainsi que quelques autres installations (éoliens ou solaires). Suite aux accidents survenus à Fukushima la population Suisse est largement favorable à une sortie du nucléaire. En tant que jeune démocrate Chrétien, je suis également favorable à une sortie du nucléaire. Afin d’y arriver le plus tôt possible, je propose les mesures suivantes :

  • Environ 40% de l’énergie utilisée en Suisse est consommée dans le parc immobilier principalement pour le chauffage de locaux et la production d’eau chaude sanitaire. Cela correspond à un coût énergétique d’environ 10 milliards de francs par année.

Je préconise d’assainir tous les bâtiments dans un délai de 10 ans, ces investissements couteux créent de l’emploi dans les entreprises tout en accroissant le confort d’habitation et de travail.

  • En 2009, la production de l’électricité est répartie comme suit : Energie hydroélectrique 55.8%, Energie nucléaire 39.3%, Energie thermiques et divers 4.9%.

Afin de diminuer la part d’énergie nucléaire. Je propose la construction de centrales au fil de l’eau, de mini centrales pompages turbinages, la création de chauffages à distance tels que proposés à Isérables, Hérémence, Morgins, Anzère, Orsières, etc., la valorisation de l’énergie du bois potentiel sous exploité en Suisse.

  • Dans une société de consommation comme la nôtre, avant de vouloir diminuer la consommation il serait déjà judicieux de ne pas l’augmenter, car ces dernières années, celle-ci augmente d’environ 2% par an.

Je propose de commercialiser que des appareils de classe A afin de limiter la consommation électrique des ménages Suisse.

Par ces quelques mesures non exhaustives, je suis persuadé que notre société pourra dans un futur proche se passer d’une voire de plusieurs centrales nucléaires. Je tiens quand même à déplorer certains faits avérés, pourquoi les mouvements écologiques (WWF, Pro Natura) font systématiquement oppositions à toute création de centrales au fil de l’eau ou autres éoliennes, ces mouvements devraient plutôt soutenir toutes les actions valorisant les énergies renouvelables. Malheureusement, ce n’est pas le cas, toute perturbation contre la faune ou la flore locale engendre systématiquement une opposition. Continuons ainsi, ralentissons les prises de décisions les procédures, et ainsi dans 20 ans, ce ne sera pas une mais plusieurs centrales nucléaires qu’il faudra construire en Suisse si l’on ne veut pas de pénurie d’électricité dans notre pays.

Raphaël Fournier


Catégorie: Fédérales 11', Positions | Commentaires fermés sur Approvisionnement énergétique en Suisse, quel avenir?

Comments are closed.