Oui à l’initiative « Financer l’avortement est une affaire privée »

Les JDCV Vr s’engagent pour la protection de la vie et de la famille, pour que celle-ci reste le lieu principal de transmission des valeurs.

Suivant nos idéaux démocrates chrétiens, nous soutenons à une courte majorité l’initiative « Financer l’avortement est une affaire privée ».

Cependant si nous réprouvons l’acte en soi, il est important d’insister sur le fait qu’en aucun cas nous nous permettons de juger les personnes qui, pour des raisons quelconques, en sont arrivés à cette solution extrême.

Cette initiative a le mérite de mettre en exergue plusieurs points. En effet, nous tenons tout d’abord à souligner qu’actuellement la loi concernant le régime des délais n’est pas respectée. Ce texte voté en 2002 stipule de manière claire qu’une interruption volontaire de grossesse ne doit être pratiqué qu’en cas de nécessité ou de détresse profonde et ce, sur avis du médecin. Or, lorsque l’on voit que 27% des avortements pratiqués en Suisse sont des récidives, on est en droit de se poser la question de l’application de ces critères.

N’y a-t-il pas là une banalisation et une déresponsabilisation de l’acte, considéré dès lors comme une sorte de contraceptif gratuit ? Quelles sont les conséquences morales, psychiques et physiques pour la femme devant avorter? L’aspect humain est trop souvent oublié au dépend de l’aspect économique.

Les JDC du Valais Romand se sentent concernés par ce problème de société, dès lors, nous nous engageons concrètement.

– Nous préconisons une formation et une éducation de la jeunesse par rapport à ces enjeux. A nos yeux, il est primordial d’apprendre aux jeunes hommes et femmes à prendre leurs responsabilités. Dans un couple, chacun en a une part de responsabilité importante et le sujet ne doit pas être pris à la légère.

– Nous proposons la création d’un fond cantonal permettant le financement des associations telles que « SOS Future mamans », « Aide Suisse pour la mère et l’enfant /ASME) ». Ce fond cantonal doit également servir à la formation des jeunes.

– Fort du constat que la contraception est payante et l’avortement remboursé, nous préférons un subventionnement des moyens de contraceptions tels que la pilule ou le préservatif au subventionnement de l’avortement.

Finalement, nous considérons que le texte choisit mal sa cible, il ne met pas suffisamment en avant la responsabilité de l’homme. Il n’amène au débat moral qu’une couverture économique.

Les JDCVr veulent donner au travers de ce oui un signal fort sur un thème qui nous tient à cœur.

Quel que soit le résultat de cette votation populaire, les JDC Vr continuerons le combat, nous voulons apporter des réponses durables, concrètes et conformes à nos valeurs chrétiennes. Cette initiative fait un pas, certes maladroit, dans cette direction et c’est pourquoi une majorité d’entre nous désire la soutenir.

Personnes de contact:

Yannick Ruppen,
Président
079/388.05.33,
yannick_ruppen@bluewin.ch

Raphaël Fournier,
Vice-président 079/471.84.65,
fournier.raph@gmail.com

Communiqué au format pdf

Catégorie: News, Positions | Commentaires fermés sur Oui à l’initiative « Financer l’avortement est une affaire privée »

Comments are closed.