Dysfonctionnements au sein de DFS

Les jeunesses de partis du Valais s’unissent pour dénoncer la nomination puis la démission d’un polémiste survivaliste, proche des mouvances ultranationalistes, au sein d’un groupe de travail visant à étudier les mesures que l’État du Valais devrait prendre en cas de crise majeure.
Le Conseiller d’État en charge du DFS, Oskar Freysinger, a d’abord justifié son choix dans un article du Nouvelliste publié le 1er décembre : “Notre rencontre m’a convaincu de le prendre comme expert externe dans notre démarche. Je ne le regrette pas du tout” ajoutant qu’il ne comprenait pas pourquoi on associait monsieur San Giorgio à l’extrême-droite.

Or, le DFS a dès le lendemain changé diamétralement sa position, suite à la publication de vidéos ou M. San Giorgio affirme notamment que les citoyens européens doivent prendre les armes et que les individus les plus faibles de la société (malades, handicapés, etc.) ne doivent pas être aidés. “Ces gens-là ne devraient même pas exister, parce que le socialisme, le gauchisme, l’humanisme, le droit-de-l’hommisme et toutes ces m***** ont fait en sorte que des gens qui n’auraient pas dû exister existent”. Oskar Freysinger, qui dit ne jamais avoir été au courant de tels propos, a officiellement condamné et « regretté vivement » ces déclarations.
Nous ne pouvons pas imaginer qu’un Conseiller d’Etat ait nommé un expert externe dans un groupe de travail et qu’il l’ait fait participer à une conférence de presse sans être au courant de ses positions publiques. Nous estimons que ce type de méthodes est intolérable car indigne d’un conseiller d’Etat. Les nominations au sein du DFS ont à plusieurs reprises été sujettes à polémique pendant le mandat d’Oskar Freysinger. Nous exigeons plus de considération dans le choix des collaborateurs du département. Ces choix doivent être effectués avec la diligence nécessaire au respect des institutions de l’Etat.

Les JCG-PCS, les JDCVR, les JLRVS, les JSVR et les JVVS s’unissent pour condamner un exemple désastreux donné à la jeunesse sur la conduite de nos institutions. Les magistrats à la tête de notre canton ont un devoir de constance et de responsabilité dans leurs actes et leurs positions, sans quoi l’incompréhension et le mépris du politique et de nos dirigeants ne seront que plus forts.

Nous demandons à Oskar Freysinger de cesser tout rapprochement ambigu entre le DFS et des individus prônant le rejet de quelque minorité que ce soit et de considérer l’Etat comme le garant du bien commun lors de ses futures nominations.

Contacts
Simon Constantin, président Jeunesse Socialiste du Valais Romand, 0792694892
Thomas Birbaum, président Jeunes libéraux-radicaux valaisans, 0792689274
Jérémy Savioz, président Jeunes verts valaisans, 0786074446
Yannick Ruppen, président Jeunes démocrates chrétiens du Valais Romand, 0793880533
Jonathan Darbellay, vice-président Jeunes Centre-Gauche PCS, 0798125163

Catégorie: News | Commentaires fermés sur Dysfonctionnements au sein de DFS

Comments are closed.